Art Parisien – Les œuvres d’art investissent les rues

LE BUDGET PARTICIPATIF

1/2 milliard d’euros / Des projets de parisiens /Le vote des parisiens.
( Notez qu’il vous reste jusqu’au 19 février 2016, pour déposer un projet pour le budget participatif 2016. )

 

Le budget participatif 2014 – LES OEUVRES D’ART INVESTISSENT LES RUES

L’ambition du projet : Dynamiser et embellir l’espace public par des interventions artistiques.

Paris ne se limite pas aux musées, et aux expositions pérennes et éphémères. Notre capitale essaie de plus en plus de démocratiser l’art.

L’art a également sa place dans les rues de Paris. Ceci permet de participer à l’image de la capitale ainsi qu’à l’environnement et au cadre de vie de ses habitants.
Ce patrimoine artistique est en revanche éphémère de par le temps, et les intempéries. Il est donc indispensable de l’entretenir et de le renouveler de temps à autres.
Voici donc le sujet principal de ce budget participatif qui à été voté en 2014 : soutenir la créaction contemporaine.

 

QUAND CELA VA T-IL COMMENCER ? 

Le projet du budget participatif a déjà commencé. En effet, de nombreux murs ont déjà été restaurés, une oeuvre pérenne de Leandro Erlich a été inaugurée lors de la Nuit Blanche 2015 à la Gare du Nord et un premier mur peint intitulé « la Panthère cosmique » a été réalisé par Philippe Baudelocque,  en lien avec l’ouverture de la médiathèque Françoise Sagan.

La panthère cosmique - Leandro Erlich - wavesafterwaves

La panthère cosmique – Leandro Erlich

Le 9 février dernier, un tirage au sort a eut lieu afin de définir quel artiste réalisera son oeuvre dans quel arrondissement de Paris.

Le 1er avril prochain. C’est Noe Two qui aura l’honneur de réaliser la première fresque dans le 1er arrondissement de Paris.

NOE TWO

Sous ce nom se cache un artiste contemporain autodidacte. Depuis la fin des années 80, il se découvre et évolue à travers ses oeuvres de Street Art. Le fait de parcourir le monde et de rencontrer de nouvelles cultures nourrissent son art et le font avancer. Il ne cesse de se découvrir.

A travers ses toiles, il continue son expérimentation et poursuit sa démarche qui devient alors de plus en plus personnelle.

Figure montante dans l’art contemporain d’aujourd’hui,  sa notoriété ne cesse de croître. Je l’ai connu et rencontré au Salon Maison & Objet en septembre 2014 et j’ai été véritablement séduite par ses toiles aux couleurs renversantes et au charme fou. Depuis, je le suis à travers ses nouvelles oeuvres et aventures.

Ce que je préfère ? Ses œuvres de street art réalisées en Asie, au Brésil…
11913885_943091925747846_135507209843304595_o
En particulier ce portrait de petite fille réalisé en Thaïlande. Noe Two a réussi à travers ce graffiti a transmettre une émotion et surtout une intensité très forte dans le regard.

Noe two Street Art Thailand

PHUKET 2012 – Little child of RCA road

 

L’ART ACCESSIBLE A TOUS 

Quelle meilleure façon de démocratiser l’art et le rendre accessible à tous, qu’en le faisant directement dans la rue ?

Chaque arrondissement aura sa fresque.
La Ville a confié la direction artistique de cette initiative à La place, centre culturel Hip-Hop qui sera inauguré début avril au Forum des Halles/ la Canopée. Pour ce premier projet hors les murs, La Place a souhaité mettre en avant la scène parisienne du graffiti en sélectionnant de grands noms du graffiti par tirage au sort.

Voici les résultats du 1er tirage au sort :

1.       Hopare: 2e arrondissement
2.       2Shy: 3e arrondissement
3.       Shaka: 4e arrondissement
4.       Marko 93: 6e arrondissement
5.       Da Cruz: 7e arrondissement
6.       Psyckose: 8e arrondissement
7.       Alex: 9e arrondissemen
8.       Zenoy: 10e arrondissement
9.       Astro: 18e arrondissement
10.     Lazoo: 19e arrondissement

hopare-mural-paris-04

Hopare – Todd Lown for the 46th St. Mural Seattle

COMMENT VA T-IL ÊTRE ACCUEILLI DANS LES RUES PARISIENNES ?

La mairie de Paris a fait le choix de donner les clefs du budget de la ville aux parisiens et de leur donner la possibilité de participer directement aux décisions qui concernent leur vie quotidienne. 

Cette opération découle du projet qui a été voté en 2014 par les parisiens  » Les œuvres d’art investissent les rues.  » Parmi les 15 projets proposés, c’est celui ci qui a recueilli le plus de voix. 

Mon opinion :
Il serait temps que notre société revoit son jugement sur l’art de rue. 

Je trouve cette idée géniale et je la soutiens pleinement. Je me bats depuis quelques temps pour faire connaître l’art aux yeux de tous. Qu’il puisse être accessible et compris. Et que tous les artistes puissent avoir la chance de connaître leur moment de gloire. Ou du moins de beaux et mémorables moments dans leur vie d’artistes. 

Le fait d’avoir le droit de parole, permet je pense aux parisiens de se sentir plus impliqués dans les choix de leur ville. 

J’ai hâte de voir les oeuvres qui vont être réalisées cette année. Alors rendez-vous dans quelques mois … 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *